Qui nous sommes?

 Institut Religieux Missionnaire

 fondé à MENTON (Alpes Maritimes)

la nuit de Noël 1922 par Alice Munet et sa sœur Marie-Thérèse avec l’aide du Père Jean-Marie Chabert, IV Supérieur des Missions Africaines à Lyon.

 « Nous n’avons qu’une vie à vivre pour Jésus-Christ. Ne la lui marchandons pas, Il nous a donné la sienne toute entière sur la terre. Ne vivons donc que pour le servir en l’aimant, et en le faisant aimer ».    

/Alice Munet/

Religieuses Missionnaires, nous répondons à l’appel particulier du Seigneur :

« Quitte ton pays, la maison de ton père…»

pour annoncer la Bonne Nouvelle, spécialement en Afrique.

Nous vivons en petites communautés fraternelles, dans lesquelles nous essayons de faire régner un esprit de famille de joie, de simplicité…

L’Esprit des Missionnaires Catéchistes est : l’Esprit même de l’Evangile.

« Cherchez d’abord le Royaume de Dieu, et tout le reste vous sera donné en plus ».

Alice Munet voulait que la charité – c’est-à-dire « l’amour évangélique » soit le fondement des Missionnaires Catéchistes du Sacré-Cœur. Elle désirait même que le chapitre 13 de la lettre aux Corinthiens soit copié en entier et exposé en permanence dans la salle commune.

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je ne suis plus qu’airain qui sonne ou cymbale qui retentit. Quand j’aurais le don de prophétie et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science, quand j’aurais la plénitude de la foi, une foi à transporter les montagnes, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien.

La charité est longanime, la charité est serviable, elle n’est pas envieuse, la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ; elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité. Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout ».

Prière et Action forment un tout indivisible, sans se confondre.

Nous ne pouvons pas vivre notre vie religieuse au service de la Mission sans une réelle union à Dieu dans la prière. Chaque jour nous accordons un temps de prière devant le Saint Sacrement.

Nous essayons de travailler en collaboration avec les personnes d’une autre culture, et gardons le souci permanent de former et de préparer les laïcs à prendre des responsabilités (catéchistes, animateurs…).

Nous venons d’origines différentes, d’Europe et d’Afrique. Des jeunes filles africaines nous rejoignent depuis 1990.